Le trafic aérien a un impact sur votre santé

Les effets sanitaires des nuisances sonores aéroportuaires sont devenus un enjeu de santé majeur. Le bruit aérien est un problème de santé publique, non seulement en matière de gêne mais également en matière de perturbation du sommeil.   

Le bruit a des effets immédiats de gêne et de perturbation du sommeil. Les vols de nuit causent des difficultés d’endormissement chez le riverain, des réveils nocturnes, une diminution de la qualité du sommeil ; de la même façon sur le système cardio-vasculaire avec une augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle. Enfin, il a des répercussions sur les fonctions cognitives : difficultés d’attention, de concentration, risque d’erreur. Les personnes âgées et les enfants sont les plus touchées. Le repos est perturbé chez les patients hospitalisés et en milieu scolaire la gêne est ressentie pendant les cours. 

Il y a une majoration des signes en été et les professionnels de santé se disent réellement confrontés aux effets sanitaires des nuisances aériennes. 

 

Une étude épidémiologique est en cours

Une vaste étude nommée “Débats” est en cours. Ce programme de recherche lancé en 2012 est sans précédent en France. L’étude “Débats” évalue les effets du bruit des aéronefs sur la santé de 1200 riverains des aéroports Paris-Charles-de-Gaulle, Toulouse-Blagnac et Lyon-Saint-Exupéry exposés à divers niveaux de bruit. Elle caractérise en parallèle l’exposition réelle au bruit et l’état de santé des populations et des individus exposés, et ce sur plusieurs années. 

Elle prévoit un suivi des populations concernées jusqu’en 2018 et comprend plusieurs études. La publication des premiers résultats portant sur les risques cardio-vasculaires s’est poursuivie en 2016 et des données sur le sommeil sont en cours d’analyse. Les effets sanitaires analysés concernent les perturbations du sommeil, les impacts sur le système cardio-vasculaire (hypertension et autres maladies cardio-vasculaires), les troubles anxio-dépressifs et la gêne ressentie en raison du bruit des avions.