Parcours Historique - les bâtiments municipaux

L'Hôtel de Ville : La construction de la villa appelée parfois « le château Frapart », du nom de la famille qui la fit construire, date de la fin du XIX° siècle.

 Jadis constitué de plusieurs parcelles bâties, le parc attenant formait une propriété d’un hectare et demi,  ceinturée de murs et ouvrant sur la rue de Paris par un élégant portail en fer forgé. Il était traversé de ruisseaux et comportait plusieurs dépendances : conciergerie, bûcher, chenil… ainsi qu’un lavoir au sud et un kiosque à musique à l’est.

Cette demeure bourgeoise couverte en ardoise comprend un rez-de-chaussée, deux étages et un grenier. Il y avait autrefois une véranda servant de jardin d’hiver.

Achetée par la commune en 1939 pour y abriter les services municipaux, la mairie ne put s’y installer qu’après la guerre, en 1948. Le bâtiment accueille la Mairie Centrale c'est à dire les bureaux des élus et différents services internes.

 

L'école Fürmanek : Cette école fut construite rue du pont de Miville, appelée aussi rue de la fontaine Saint-Nicolas.

C’est la plus ancienne école de Gonesse. Elle ouvrit ses portes en 1869 pour accueillir les garçons qui y restèrent jusqu’en 1903. ils furent remplacés par les filles jusqu’en 1969. Le rez-de-chaussée était occupé par deux classes et un couloir, tandis que le premier étage servait au logement des instituteurs.

L’un des logements fut à une certaine époque transformé en salle de classe.

En 1967, l’école maternelle de la rue Claret ne pouvant plus recevoir tous les enfants.

Certains d’entre eux furent installés dans l’école de la rue Furmanek, alors inoccupée.

Définitivement abandonné fin 1991, ce bâtiment s’est rapidement dégradé.

Après travaux de restauration en 2006, l’école a repris son apparence d’origine et trouvé une nouvelle destination, en accueillant désormais des services municipaux.

 

Le presbytère Saint Nicolas : Le presbytère faisait partie d’un ensemble de bâtiments qui s’étendaient jusqu’à l’église Saint-Nicolas, aujourd’hui disparue.

Cette dernière fondée au XIII° siècle, agrandie entre le XVI° et le XVIII° siècle, s’élevait à l’extrémité de la rue de Savigny, vers les Grands Champs.

Supprimée en 1791 par décision du roi Louis XVI, l’église et son cimetière attenant ne devaient pas survivre à la Révolution.

Non loin de cette maison du XVIII° siècle malheureusement très défigurée au fil du temps se trouvaient aussi un vicariat et l’école de la paroisse.

La restauration du presbytère de Saint-Nicolas et sa transformation en logement date de 2006-2007.

 

La Malmaison : Cette ferme de type « à cour fermée » située à l’écart du bourg est d’origine très ancienne.

Elle existait déjà au Moyen-Age en tant que propriété  de la puissante famille de Garlande.

Plusieurs bâtiments formaient l’enceinte de la cour. Au XX° siècle, on trouvait là des remises, un hangar pour le matériel, des magasins à grains et à pommes de terre, des logements pour les travailleurs saisonniers.

La maison d’habitation est de construction assez récente, contrairement à la grange qui remonterait au XIII° siècle.

Formée de deux corps de bâtiments entre lesquels on construisit un hangar à pignon de bois, cette grange fut souvent restaurée et transformée, notamment en 1832.

La porte la plus ancienne communique directement avec la rue.

Elle a conservé ses deux pilastres en pierre de taille ainsi que ses bouteroues.

L’autre entrée, près de la maison de maître est accompagnée d’une porte piétonne.

La ville de Gonesse a fait l’acquisition de cette ferme en 1978 pour y installer les services techniques municipaux.

Contact

  • Service Archives et patrimoine

    4 Rue Saint-Nicolas 95500 Gonesse

    Tél : 01 34 45 97 57